Archives de catégorie Achat

ParMelinda Jousson

Bon à savoir sur le crédit immobilier

En principe, devenir propriétaire rime toujours avec crédit immobilier, car plus de 85% des achats de logement se font à partir de ce type de prêt. Il s’agit d’une forme d’emprunt où une banque va donner un crédit à une personne désirant acquérir un immeuble. Grâce à sa réglementation, le crédit immobilier offre une grande protection à des consommateurs.

Le point de départ idéal de vos démarches

D’une manière générale, l’achat d’un logement est un projet mûrement réfléchi et nécessite beaucoup de temps avant d’être concrétisé. Alors, quand commencer les étapes pour obtenir votre financement ? Pour cela, nous vous conseillons d’entamer votre démarche le plus tôt possible c’est-à-dire au stade même où votre projet n’est autre qu’un rêve, vous devez déjà en parler avec votre banquier, car c’est la première chose à faire pour trouver un éventuel financement et connaître le montant prévisionnel de votre supposé apport. Un tel partage permet aussi à votre banquier de vous conseiller dans la gestion de votre budget et surtout identifier le moment le plus favorable à votre projet. En parallèle à votre discussion, vous pouvez déjà constituer petit à petit votre dossier. Afin que ce dernier soit au complet, vous devez réunir : un justificatif de domicile actuel, un justificatif d’identité, deux derniers avis d’imposition, trois derniers bulletins de salaire, trois derniers relevés de compte en banque et le compromis de vente si vous en avez. Sachez que la banque a besoin de savoir votre situation financière, familiale, vos revenus, vos éventuels prêts en cours et autres informations essentielles.

Faire appel à un courtier si possible

Il est conseillé aussi de demander l’aide d’un grand professionnel comme le courtier en crédit immobilier. Il a pour mission de trouver le produit financier qui s’adapte aux mieux à vos exigences en prospectant un emprunt au meilleur taux. L’avantage de travailler avec un tel spécialiste réside dans le fait qu’il vous explique sans ambiguïté les différentes offres sur le marché sans se préoccuper de l’emballage marketing et il vous accompagne tout au long de votre quête de financement. Notons qu’il existe plusieurs catégories de prestations. Celle par téléphone ou en ligne est gratuite c’est-à-dire que vous effectuez vous-même la gestion de vos rendez-vous en se déplaçant dans les banques avec votre dossier suite aux conseils du courtier. Sachez que le marché des prêts immobiliers est vaste. Alors, vous pouvez choisir la manière traditionnelle, c’est-à-dire rencontrer de nombreux banquiers dans un maximum des établissements financiers afin de faire une idée des taux appliqués et opter pour celui qui vous convient. Cependant, vous pouvez également être pris en charge à 100% par un courtier en agence dont la rémunération varie entre 500 à 1200 euros.

Quel type de taux choisir ?

En ce moment, trouver le meilleur taux pour votre emprunt est indispensable, car il représente la rémunération du prêt demandé. Il est payé à votre banque en sus des remboursements fixes et varie suivant les prêteurs. Notons qu’il existe trois types de taux d’intérêt aux bienfaits et méfaits distincts. Il y a :

  • Les taux fixes : en moyenne, ils concernent neuf emprunts sur dix. En effet, ils sont les plus populaires en France, car tout est déjà bien organisé à l’avance c’est-à-dire que vous savez ce que vous allez verser par mois et que vous avez la garantie que cette somme ne changera pas pendant la durée de votre prêt.
  • Les taux variables : son principal avantage est de bénéficier d’un taux plus bas que les fixes au début. Mais n’oubliez pas qu’il varie et évolue au fil du temps durant votre délai  d’emprunt. Notons que cette variation est réglementée et ne peut pas dépasser certains plafonds.
  • Le taux semi-fixe : pendant une certaine durée, il n’évolue pas, mais après, il varie suivant la règle des taux variables.
ParMelinda Jousson

Boucler son projet immobilier pour cet été

Comme les vacances d’été arrivent à grands pas, si vous souhaitez boucler un projet immo pour cet été, anticipez afin d’éviter le stress. Avec les taux immobiliers toujours très avantageux, faire une acquisition immo pour cet été vous permet de bénéficier de conditions d’emprunt exceptionnelles. Malgré des prix orientés à la hausse dans les grandes villes, c’est tout de même une bonne nouvelle qui s’annonce pour le compte bancaire des emprunteurs.

Boucler son financement dans les temps en été

Une acquisition peut vous mettre à rude épreuve, notamment en période estivale. Pour finaliser une vente immobilière, il faudra compter environ 3 mois, car entre la signature du compromis de vente et la signature de l’acte authentique chez le notaire, il se passe bien des choses. Habituellement, pour trouver un financement et lever la condition suspensive d’obtention de prêt, vous aurez environ 45 jours. En revanche, cette période peut passer à 60 jours en été. Si vous comptez signer donc un compromis dans les prochains jours, ne perdez pas de temps pour prévenir votre banquier, agissez plutôt pendant qu’il est encore temps. En effet, en été, les délais de traitement des demandes de prêts immobiliers s’allongent en banques. Il faut également compter que les notaires ou les mairies partent aussi en vacances. Pour réussir votre coup, nous vous conseillons donc d’anticiper en déposant rapidement votre dossier, sans oublier bien évidemment de pièces, car là encore, il faudra encore patienter 2 à 3 semaines avant qu’il soit accepté. Chaque année, les délais de traitement s’allongent en été, et ce dès la mi-juillet. Autant donc, activer les choses dès maintenant si vous souhaitez réellement boucler une affaire.

Obtenir le meilleur taux pour son prêt immobilier

Commencez par faire la comparaison entre les banques, car c’est dans ce sens que vous allez pouvoir négocier le meilleur taux. Faire appel au service d’un courtier immobilier en agence ou encore en ligne peut énormément vous aider. De plus, il sera en mesure de vous proposer l’offre la plus compétitive sur le marché. Avec la rude concurrence entre les banques, en moyenne, les taux découverts par les courtiers s’établissent à 1% sur 10 ans, 1,25% sur 15 ans, 1,45% sur 20 ans et 1,65% sur 25 ans en ce mois-ci. En comparant, il se peut vous en trouverez plus bas.

Préparer sa demande pour obtenir un bon taux

Pour espérer obtenir le meilleur taux en banque et payer ainsi le moins d’intérêts :

  • Soignez votre dossier en évitant les découverts bancaires.
  • Prenez contact avec votre banquier pour obtenir un accord de principe.
  • Sollicitez un courtier en prêt pour comparer les meilleures offres.
  • Lisez bien le contrat et faites attention au coût de l’assurance de prêt immobilier pour choisir.
ParMelinda Jousson

Les avantages d’acheter dans le neuf

Quand on projette d’acheter un bien immobilier, on se demande souvent si on doit opter pour l’ancien ou pour le neuf. Les deux présentent chacun leurs avantages, mais faisons le tour d’horizon sur le neuf.

Pourquoi acheter dans le neuf : les normes

Vous souhaitez acquérir un bien pour investir ou pour habiter, et vous vous demandez pourquoi opter pour le neuf ? Ce type d’achat permet en effet de profiter des normes :

  • Des normes thermiques :

La réglementation thermique RT 2012 s’applique à tous les logements neufs disposant un permis de construire déposé après le 1er janvier 2013. Le cahier des charges concerne :

  • L’étanchéité à l’air (l’isolation).
    • Les matériaux pour la construction (l’enveloppe du bâtiment).
    • L’eau chaude sanitaire (salle de bain et cuisine).
    • Le chauffage (assurer le confort avec peu d’énergie).
    • La ventilation.

La RT 2012 a pour priorité de lutter contre les ponts thermiques en vue de garantir une enveloppe isolante performante et de limiter les besoins en énergie des bâtiments.

  • Des normes acoustiques :

Les logements neufs sont soumis à la réglementation acoustique. Un isolement minimal aux bruits des tiers est donc obligatoire dans le neuf. La vérification in situ se fait une fois le logement terminé. Selon les nuisances sonores, chaque préfecture classe ses rues en cinq catégories. Pour la catégorie 1 par exemple, c’est la plus bruyante, le niveau sonore environnant est de plus de 81dB. L’isolation minimum de la façade doit être de 45 dB dans ce cas. La réglementation ne concerne que l’isolement aux bruits extérieurs pour les maisons habituelles. Pour les maisons mitoyennes et les immeubles collectifs en revanche, les cloisons intérieures, plafonds et planchers doivent obligatoirement limiter la propagation du bruit entre les logements ; entre les pièces du même logement (entre chambre et séjour) et entre les logements et les parties communes (ventilation mécanique, chaufferie, ascenseurs ou autres).

  • Des normes pour les handicapés :

Les normes pour les handicapés ont été allégées en fin 2015. Cet allègement a permis au réservataire d’un appartement en VEFA de modifier les plans dès lors qu’ils sont facilement réversibles, ce qui n’était pas le cas avant 2014.

  • Une place de parking par logement :

Généralement, chaque logement est proposé avec une place de parking dans le neuf. C’est un avantage négligeable, surtout si le logement se trouve dans les grandes villes.

Les garanties de construction

Les futurs acquéreurs bénéficient d’un arsenal de garanties en achetant dans le neuf :

  • La garantie de parfait achèvement qui couvre les éventuels dommages pouvant affecter la construction sauf l’usure normale ou un mauvais entretien. Elle dure un an à compter de la date de réception des travaux.
  • La garantie de bon fonctionnement ou la garantie biennale qui concerne les éléments démontables et qui dure deux ans à compter de la date de réception des travaux.
  • La garantie décennale couvrant les éventuels dommages (infiltrations, fissures, problèmes de toiture et autres) qui pourraient fragiliser la construction et la rendre inhabitable dure 10 ans.

Des économies par rapport à l’ancien

Le neuf reste un choix sans travaux et sans frais d’entretien à prévoir. Vous pouvez également faire des économies sur les factures d’énergie, notamment le chauffage. Les avantages vont encore plus loin, car vous profiterez :

  • D’un frais de notaire réduits : 7-8 % dans l’ancien contre seulement 3 % dans le neuf.
  • Généralement la TVA est à 20% alors que certains secteurs, zone ANRU ou quartiers prioritaires, la TVA est réduite à 5,5%.
  • Exonération de la taxe foncière.
  • Le prêt à taux zéro pour les primo-accédants.
  • Le dispositif Pinel.