Archives de catégorie Investir

ParMelinda Jousson

Boucler son projet immobilier pour cet été

Comme les vacances d’été arrivent à grands pas, si vous souhaitez boucler un projet immo pour cet été, anticipez afin d’éviter le stress. Avec les taux immobiliers toujours très avantageux, faire une acquisition immo pour cet été vous permet de bénéficier de conditions d’emprunt exceptionnelles. Malgré des prix orientés à la hausse dans les grandes villes, c’est tout de même une bonne nouvelle qui s’annonce pour le compte bancaire des emprunteurs.

Boucler son financement dans les temps en été

Une acquisition peut vous mettre à rude épreuve, notamment en période estivale. Pour finaliser une vente immobilière, il faudra compter environ 3 mois, car entre la signature du compromis de vente et la signature de l’acte authentique chez le notaire, il se passe bien des choses. Habituellement, pour trouver un financement et lever la condition suspensive d’obtention de prêt, vous aurez environ 45 jours. En revanche, cette période peut passer à 60 jours en été. Si vous comptez signer donc un compromis dans les prochains jours, ne perdez pas de temps pour prévenir votre banquier, agissez plutôt pendant qu’il est encore temps. En effet, en été, les délais de traitement des demandes de prêts immobiliers s’allongent en banques. Il faut également compter que les notaires ou les mairies partent aussi en vacances. Pour réussir votre coup, nous vous conseillons donc d’anticiper en déposant rapidement votre dossier, sans oublier bien évidemment de pièces, car là encore, il faudra encore patienter 2 à 3 semaines avant qu’il soit accepté. Chaque année, les délais de traitement s’allongent en été, et ce dès la mi-juillet. Autant donc, activer les choses dès maintenant si vous souhaitez réellement boucler une affaire.

Obtenir le meilleur taux pour son prêt immobilier

Commencez par faire la comparaison entre les banques, car c’est dans ce sens que vous allez pouvoir négocier le meilleur taux. Faire appel au service d’un courtier immobilier en agence ou encore en ligne peut énormément vous aider. De plus, il sera en mesure de vous proposer l’offre la plus compétitive sur le marché. Avec la rude concurrence entre les banques, en moyenne, les taux découverts par les courtiers s’établissent à 1% sur 10 ans, 1,25% sur 15 ans, 1,45% sur 20 ans et 1,65% sur 25 ans en ce mois-ci. En comparant, il se peut vous en trouverez plus bas.

Préparer sa demande pour obtenir un bon taux

Pour espérer obtenir le meilleur taux en banque et payer ainsi le moins d’intérêts :

  • Soignez votre dossier en évitant les découverts bancaires.
  • Prenez contact avec votre banquier pour obtenir un accord de principe.
  • Sollicitez un courtier en prêt pour comparer les meilleures offres.
  • Lisez bien le contrat et faites attention au coût de l’assurance de prêt immobilier pour choisir.
ParMelinda Jousson

Un investissement locatif sans apport

Vous souhaitez investir dans la location immobilière pour un complémentaire de revenus ? Le prêt immobilier sans apport est une option très avantageuse pour son financement, surtout si vous disposez d’une épargne importante. En effet, la banque vous consentira un meilleur taux et les loyers seront adéquats aux remboursements. Il sera donc plus confortable pour vos finances.

Les conditions requises

 Pour obtenir le prêt immobilier sans apport, l’emprunteur doit présenter un bon profil pour convaincre son banquier. Le but est de présenter votre dossier au bon moment. Les conditions concernent surtout :

  • Votre âge : aux personnes moins de 35 ans puisqu’au fil des années, vos revenus vont augmenter. Vous devenez donc un client rentable pour la banque.
  • Votre profil : plus vous avez la sécurité d’emploi, plus la chance sera de votre côté. La banque choisira son emprunteur par ordre de préférence : le fonctionnaire, le salarié à contrat d’une durée indéterminée avec période d’essai validé.
  •  Votre capacité d’endettement : c’est le montant de la traite maximum que vous pouvez supporter compte tenu de toutes vos charges. Ce seuil est de 33% de votre salaire.
  • La gestion de votre compte : c’est l’un de leurs critères prioritaires. Votre banquier vérifiera si vous avez des relevés de comptes sans découvert, sans commission d’intervention et d’intérêt. Pour les établissements financiers, avoir une épargne conséquente équivaut à la bonne gestion de votre argent. Ils seront plus disposés à vous prêter de l’argent.

Un projet réel et viable

Pour obtenir un financement immobilier sans apport, il ne suffit pas d’avoir le profil idéal. Vous devez présenter à votre banquier un dossier impeccable. Cela devra contenir le détail de votre projet. Pour réussir votre projet d’investissement locatif, vous devez d’abord commencer par une présentation d’un projet concret et solide. Il n’est pas facile de les convaincre, mais vous devez avoir une grande persévérance. Et en même temps, il vous faudra démontrer que vous êtes conscient de tous les frais à considérer comme les assurances, les taxes, les charges, et autres. Vous devez leur montrer le calcul du ratio entre l’investissement et le rendement attendu. Pour ce type de prêt, ces frais sont en lien au montant du loyer perçu. Et surtout, prouvez à l’organisme prêteur que vous êtes apte à mettre de l’argent de côté. Si une banque vous a refusé, essayez d’autres établissements et prenez l’avis d’un professionnel.   

Les éventuels avantages apportés

L’avantage d’un prêt immobilier sans apport est nombreux. Tout d’abord, vous bénéficierez d’un taux d’emprunts très bas. Vous profiterez l’effet de levier du crédit, car votre rendement d’investissement locatif sera élevé. Le crédit est donc un effet de levier considérable pour développer rapidement votre patrimoine immobilier. Ensuite, saviez-vous que les intérêts liés à votre crédit immobilier sont déductibles du loyer perçu ? Pour le cas d’une location vide, les travaux et les intérêts liés à votre investissement locatif sont des charges déductibles de vos loyers. Pour la location meublée, la déduction des charges et les amortissements entraînent un déficit qui est déductible de vos revenus, d’où la réduction de votre fiscalité.