Archives de catégorie Investir

ParMelinda Jousson

Les drapeaux rouges qui crient au mauvais investissement immobilier

Personne ne veut être décrit comme une proie facile. De nouveaux investisseurs immobiliers le sont souvent. Les investisseurs doivent être attentifs aux signaux d’alerte sur chaque opportunité d’investissement. Soyez attentif à ces signaux d’alerte lors de votre prochaine transaction.

Des indicateurs d’investissement immobilier qui ne correspondent pas

Lorsque les chiffres ne s’additionnent pas, ce n’est généralement pas à cause de mauvais calculs. C’est parce qu’une ou plusieurs parties cachent ou déforment des données. Portez des jugements sur la base de chiffres tirés de documents réels. Ils peuvent être les déclarations fiscales et les registres des propriétaires, plutôt que sur des estimations ou des projections. Les mesures tangibles, les flux de trésorerie, les déclarations de revenus et la rentabilité devraient avoir un sens. Si les parties à l’investissement immobilier ne peuvent pas expliquer pourquoi elles ne le font pas, passez à un accord plus transparent.

Signes d’alerte en matière de crédibilité

La confiance est la pierre angulaire de toute transaction immobilière. Et c’est un facteur important, quel que soit l’endroit où votre transaction a lieu. Le financement communautaire de l’immobilier est de plus en plus populaire. Les investisseurs doivent être à l’affût des mêmes signaux d’alarme que pour les investissements traditionnels. Ils peuvent comprendre la fraude, l’assouplissement des normes de crédit et le manque de protection des investisseurs. Parfois, une plateforme de financement communautaire ne vous montre pas comment elle protège les investisseurs. Elle peut également ne pas être bien capitalisée. Dans ce cas, il peut s’agir d’une affaire douteuse.

Propriété mal située

L’immobilier est une question d’emplacement, mais trop d’investisseurs oublient une chose. Une propriété de qualité dans un endroit mal situé peut être un signal d’alarme plutôt qu’une opportunité d’investissement. Les prévisions optimistes sont basées sur un seul grand “si” : si quelqu’un veut réellement vivre ou travailler dans une zone donnée. Ce “si” est basé sur des dizaines de facteurs. Il peut aller de :

  • Des niveaux de criminalité
  • De la prévalence du vandalisme
  • De la qualité des écoles
  • De la santé de l’économie locale

Si un lieu n’est pas un endroit où vous vivriez ou travailleriez vous-même, procédez avec prudence.

Notes d’investissement courtes et de haut niveau

Il est facile de penser que le coût d’un investissement correspond à la somme d’argent que vous placez. Mais qu’en est-il de tous les coûts cachés ? Ils peuvent être la demande locale pour les biens spécifiques, l’expérience de l’investisseur ou les coûts réels de la rénovation. Ces coûts, cachés de la propriété, ne devraient pas être cachés. Ils doivent être détaillés dans une note d’investissement détaillée. Malheureusement, ces coûts sont souvent occultés par des notes de service fantaisistes et de haut niveau. Ils ne donnent pas de vue d’ensemble du marché, de scénarios de baisse et d’autres détails importants sur l’investissement.

ParMelinda Jousson

Savoir investir dans l’immobilier

L’immobilier est un secteur très intéressant pour un placement. Nombreux français se lancent dans l’investissement immobilier à cause des revenus qui peuvent être gagnés. Une autre raison qui les pousse à investir dans l’immobilier est le pouvoir de réaliser le rêve de construire ou d’acheter son propre bien tout en profitant des bénéfices de l’investissement. Mais il faut respecter certaines règles pour que l’investissement soit prospère. Voici nos conseils pour investir dans l’immobilier.

Faire quelques mises au point

Bien avant tout, sachez que se lancer dans un investissement immobilier n’est pas si simple que ça. Vous devez effectuer des calculs, faire des études de terrain et choisir le type d’investissement.

  • Vous devez commencer par réaliser une étude de l’emplacement du bien immobilier. Étudier l’emplacement est primordial pour anticiper le succès du projet. Pour un investissement locatif, préférez une zone convoitée et attractive. L’accès à la ville, les infrastructures ainsi que tous les avantages doivent être présents pour charmer les clients.
  • Une étude financière est aussi à prendre compte.  La rentabilité locative du lieu permet de calculer les revenus nets de l’investissement. Avec les renseignements sur la fiscalisation et les loyers, vous pourrez estimer un revenu temporaire. Faites un nom dans tout le marché de l’immobilier en considérant le plafond Pinel. Ce dernier va donner son influence dans sur la rentabilité locative du bien.
  • Les autorités ont une grande portée sur un investissement immobilier. D’abord, ce sont eux qui donnent la permission des travaux. De ce fait, les différents papiers administratifs devront être en règle. Ensuite, le projet doit faire l’objet d’une validation par un notaire pour que les institutions reconnaissent les travaux. Pensez toujours à suivre les normes et les lois.

Choisir son investissement

En ayant terminé les mises au point ci-dessus, l’étape cruciale est finalement arrivée. Nombreux sont les types d’investissement que vous pourrez choisir. N’oubliez jamais de faire référence à l’étude que vous avez entreprise pour savoir quel est le bon.

  • Optez pour un investissement locatif pour pouvoir profiter de plusieurs avantages. Charges imposables, réduction fiscale, perception des loyers peuvent devenir vos privilèges. Mais dans ce cas, vous devez choisir un emplacement urbain ou périphérique.
  • Un investissement neuf peut également s’avérer avantageux si votre apport personnel atteint un seuil exploitable. Cela pourrait devenir des attributions au sein de votre banque.
  • Vous pouvez aussi investir à l’étranger quand les opportunités se présentent. Après un renseignement auprès des autorités locales, une étude de marché minutieuse et une autorisation des institutions, ne ratez pas votre chance de grandir dans le secteur immobilier à l’échelle internationale.

Considérer les concurrences

Luttez loyalement et proprement en ayant toujours un pas d’avance par rapport à vos concurrents. Suivez l’actualité et la demande de la clientèle pour que vous soyez toujours le numéro un. Renforcez les travaux de rénovation et l’entretien de vos biens immobiliers pour motiver vos clients. Investir demande beaucoup de responsabilité et de finesse. Donc, soyez toujours à la mode pour que votre investissement réussisse.

ParMelinda Jousson

Boucler son projet immobilier pour cet été

Comme les vacances d’été arrivent à grands pas, si vous souhaitez boucler un projet immo pour cet été, anticipez afin d’éviter le stress. Avec les taux immobiliers toujours très avantageux, faire une acquisition immo pour cet été vous permet de bénéficier de conditions d’emprunt exceptionnelles. Malgré des prix orientés à la hausse dans les grandes villes, c’est tout de même une bonne nouvelle qui s’annonce pour le compte bancaire des emprunteurs.

Boucler son financement dans les temps en été

Une acquisition peut vous mettre à rude épreuve, notamment en période estivale. Pour finaliser une vente immobilière, il faudra compter environ 3 mois, car entre la signature du compromis de vente et la signature de l’acte authentique chez le notaire, il se passe bien des choses. Habituellement, pour trouver un financement et lever la condition suspensive d’obtention de prêt, vous aurez environ 45 jours. En revanche, cette période peut passer à 60 jours en été. Si vous comptez signer donc un compromis dans les prochains jours, ne perdez pas de temps pour prévenir votre banquier, agissez plutôt pendant qu’il est encore temps. En effet, en été, les délais de traitement des demandes de prêts immobiliers s’allongent en banques. Il faut également compter que les notaires ou les mairies partent aussi en vacances. Pour réussir votre coup, nous vous conseillons donc d’anticiper en déposant rapidement votre dossier, sans oublier bien évidemment de pièces, car là encore, il faudra encore patienter 2 à 3 semaines avant qu’il soit accepté. Chaque année, les délais de traitement s’allongent en été, et ce dès la mi-juillet. Autant donc, activer les choses dès maintenant si vous souhaitez réellement boucler une affaire.

Obtenir le meilleur taux pour son prêt immobilier

Commencez par faire la comparaison entre les banques, car c’est dans ce sens que vous allez pouvoir négocier le meilleur taux. Faire appel au service d’un courtier immobilier en agence ou encore en ligne peut énormément vous aider. De plus, il sera en mesure de vous proposer l’offre la plus compétitive sur le marché. Avec la rude concurrence entre les banques, en moyenne, les taux découverts par les courtiers s’établissent à 1% sur 10 ans, 1,25% sur 15 ans, 1,45% sur 20 ans et 1,65% sur 25 ans en ce mois-ci. En comparant, il se peut vous en trouverez plus bas.

Préparer sa demande pour obtenir un bon taux

Pour espérer obtenir le meilleur taux en banque et payer ainsi le moins d’intérêts :

  • Soignez votre dossier en évitant les découverts bancaires.
  • Prenez contact avec votre banquier pour obtenir un accord de principe.
  • Sollicitez un courtier en prêt pour comparer les meilleures offres.
  • Lisez bien le contrat et faites attention au coût de l’assurance de prêt immobilier pour choisir.
ParMelinda Jousson

Un investissement locatif sans apport

Vous souhaitez investir dans la location immobilière pour un complémentaire de revenus ? Le prêt immobilier sans apport est une option très avantageuse pour son financement, surtout si vous disposez d’une épargne importante. En effet, la banque vous consentira un meilleur taux et les loyers seront adéquats aux remboursements. Il sera donc plus confortable pour vos finances.

Les conditions requises

 Pour obtenir le prêt immobilier sans apport, l’emprunteur doit présenter un bon profil pour convaincre son banquier. Le but est de présenter votre dossier au bon moment. Les conditions concernent surtout :

  • Votre âge : aux personnes moins de 35 ans puisqu’au fil des années, vos revenus vont augmenter. Vous devenez donc un client rentable pour la banque.
  • Votre profil : plus vous avez la sécurité d’emploi, plus la chance sera de votre côté. La banque choisira son emprunteur par ordre de préférence : le fonctionnaire, le salarié à contrat d’une durée indéterminée avec période d’essai validé.
  •  Votre capacité d’endettement : c’est le montant de la traite maximum que vous pouvez supporter compte tenu de toutes vos charges. Ce seuil est de 33% de votre salaire.
  • La gestion de votre compte : c’est l’un de leurs critères prioritaires. Votre banquier vérifiera si vous avez des relevés de comptes sans découvert, sans commission d’intervention et d’intérêt. Pour les établissements financiers, avoir une épargne conséquente équivaut à la bonne gestion de votre argent. Ils seront plus disposés à vous prêter de l’argent.

Un projet réel et viable

Pour obtenir un financement immobilier sans apport, il ne suffit pas d’avoir le profil idéal. Vous devez présenter à votre banquier un dossier impeccable. Cela devra contenir le détail de votre projet. Pour réussir votre projet d’investissement locatif, vous devez d’abord commencer par une présentation d’un projet concret et solide. Il n’est pas facile de les convaincre, mais vous devez avoir une grande persévérance. Et en même temps, il vous faudra démontrer que vous êtes conscient de tous les frais à considérer comme les assurances, les taxes, les charges, et autres. Vous devez leur montrer le calcul du ratio entre l’investissement et le rendement attendu. Pour ce type de prêt, ces frais sont en lien au montant du loyer perçu. Et surtout, prouvez à l’organisme prêteur que vous êtes apte à mettre de l’argent de côté. Si une banque vous a refusé, essayez d’autres établissements et prenez l’avis d’un professionnel.   

Les éventuels avantages apportés

L’avantage d’un prêt immobilier sans apport est nombreux. Tout d’abord, vous bénéficierez d’un taux d’emprunts très bas. Vous profiterez l’effet de levier du crédit, car votre rendement d’investissement locatif sera élevé. Le crédit est donc un effet de levier considérable pour développer rapidement votre patrimoine immobilier. Ensuite, saviez-vous que les intérêts liés à votre crédit immobilier sont déductibles du loyer perçu ? Pour le cas d’une location vide, les travaux et les intérêts liés à votre investissement locatif sont des charges déductibles de vos loyers. Pour la location meublée, la déduction des charges et les amortissements entraînent un déficit qui est déductible de vos revenus, d’où la réduction de votre fiscalité.