Archives de l’auteur Melinda Jousson

ParMelinda Jousson

Quels sont les avantages du volet roulant ?

Ils restent la solution la plus sécurisée pour la maison, mais ce n’est pas leur seul atout. Ils ont aussi un réel avantage pour améliorer l’isolation thermique et phonique de l’habitation. Les volets roulants peuvent être installés lors d’une construction ou d’une rénovation. Automatiques ou manuels, ces équipements restent la meilleure alternative. N’hésitez pas à vous rapprocher d’un professionnel qui vous aidera à sélectionner les meilleurs volets roulants

Différents matériaux

Aluminium, PVC et même bois, les volets roulants peuvent être proposés aussi avec plusieurs formes de caissons. Ils s’adaptent à toutes les exigences architecturales et esthétiques de la maison. Vous pouvez également bénéficier d’une large palette de coloris, ce qui vous permettra de les adapter aux teintes de la façade ou à celles imposées par l’environnement. L’aluminium est considéré comme le matériau le plus résistant. 

  • Il est fortement recommandé pour les volets roulants de grandes dimensions notamment pour les baies vitrées.
  • Les volets roulants isolent du froid, du bruit et de la chaleur en été.
  • C’est assurément plus de confort, de sécurité et une meilleure isolation.

Une résistance contre les intrusions

Ils présentent des avantages en termes de sécurité. Pour se prémunir des cambriolages, c’est une bonne option. Dotés d’une motorisation, les volets roulants présentent une meilleure résistance aux tentatives d’intrusion. Les modèles motorisés sont particulièrement recommandés pour les personnes âgées ou celles à mobilité réduite. Avec un simple interrupteur ou une télécommande, vous pourrez fermer et ouvrir vos volets à distance. La motorisation des volets roulants peut être financée par certaines aides, on peut aussi bénéficier d’une prime d’assurance moins élevée avec une maison mieux protégée. 

Les volets roulants sont aussi une vraie plus-value en cas de revente du bien. Les volets roulants offrent le meilleur rapport qualité/prix. C’est sans contexte une sécurité accrue pour votre habitation que vous ne devez pas négliger au vu de tous les points forts.

ParMelinda Jousson

Pourquoi les investisseurs immobiliers choisissent-ils le Var ?

À l’heure où l’immobilier est un secteur clé de l’économie française, l’investissement est devenu un élément majeur. Dans cette optique, trouver la meilleure région pour investir devient vite une priorité. Cependant, cibler la région idéale peut ressembler à un parcours du combattant si l’on n’applique pas certaines méthodes. Néanmoins, depuis quelque temps, une région semble se détacher de la concurrence : le Var. Présentant de nombreux avantages, le Var séduit les investisseurs de l’Hexagone. Focus sur le boom de l’investissement immobilier dans le Var.

Un territoire qui bouge

En posant la question aux différents investisseurs immobiliers, on comprend assez vite que le Var séduit, car ce territoire bouge énormément. Entre les perspectives économiques positives liées à la région et les nombreux habitants du nord de la France qui viennent s’installer dans le Var, tout est réuni pour que le marché flambe. Autre avantage non négligeable, le prix de l’immobilier. Alors que le prix du mètre carré explose du côté de la capitale, les indicateurs sont à la baisse dans le sud. De Salon-de-Provence à Marignane, en passant, par Aubagne ou encore Port-de-Bouc, le choix est large pour investir dans le Var.

S’entourer de pros

Évident pour une majorité, on préfère le préciser avant que vous ne débutiez vos recherches. Pour optimiser vos chances de réussite, on ne peut que trop vous conseiller de vous entourer de professionnels certifiés et reconnus. Si le savoir-faire de ces experts est un vrai plus, c’est surtout l’offre proposée qui fait la différence. En dépit de certaines idées reçues, il n’est pas obligatoire d’avoir un budget XXL pour s’attacher les services de ce genre de pro. Un rapide coup d’œil sur les prix du secteur vous fera comprendre que ce marché est en plein boom. Résultat, les tarifs sont à la baisse. Et si cet argument faisait pencher la balance ? Rien n’est moins sûr.

ParMelinda Jousson

Investir dans un espace vers afin de rentabiliser son jardin ou parc privé

Depuis quelques décennies, les espaces verts se fondent de plus en plus rares dans les grandes villes. Ainsi de plus en plus de citadins en quête de verdure et d’air frais envahissent les quelques jardins publics surpeuplés. Néanmoins, comme toutes espaces sujettes à la location, comme les maisons, il est possible pour les particuliers de mettre à disposition leur espace extérieur moyennant une tarification.

Louer son jardin ou son balcon pour faire profiter le plus grand nombre

Pour les personnes disposant d’un terrain vague de plusieurs mètres carrés, voire d’un ou plusieurs hectares, une manière de rentabiliser ce dernier est de le transformer en jardin ou parc afin de le louer et d’en faire profiter les autres. Néanmoins pour les citadins avec un espace extérieur conséquent, cette location peut être faite entre voisin pour des barbecues ou encore des fêtes ou gouters d’anniversaire. Pour les grands espaces en bordure de la ville, l’exploitation peut ne pas se résumer à une simple location, on peut étendre les activités sur le parc en y incluant des espaces de randonnée, des espaces de campement. Comme les activités en pleine aire ne manquent, plus la place est grande, variées seront les activités pouvant y être organisées. Et dans la mesure où l’on dispose d’installation tels que l’électricité, des installations sanitaires ou encore des activités nautiques, il est plus que possible de rentabiliser son investissement.

Aménager son terrain ou son jardin en parc ou espace vert

L’aménagement d’un terrain en espace vert nécessite une profonde préparation, non seulement d’un point de vue matériel, mais également administratif.

  • Dans un premier temps, il faut évaluer les atouts du terrain : sa superficie, son accès, ainsi que les services à proximité (transport, commerce) et ensuite considéré le type d’activité dont on veut y développer (parc, jardin, espace de détente) ;
  • Ensuite, dresser le bilan du projet : étudier la faisabilité du projet ainsi que les autorisations nécessaires à la concrétisation du projet : norme de sécurité, budget, équipement ;
  • Enfin, prévoir le développement d’activité comme de campement, ou des redonnés.

Ajouter des habitats de jardin pour proposer du logement aux personnes de passage

Un espace vert ne se limitant pas uniquement au jardin, il est également possible de proposer un type d’habitation saisonnière qui profite aux personnes à la recherche d’un cadre paisible dans l’environnement urbain. Ces constructions encore appelées appartements de jardin sont de petit assemblage modulaire dont l’installation ne nécessitant nullement un permis de construire. Petits et compacts, ils sont raccordés au système sanitaire et peuvent disposer d’un niveau de confort. Modulaires, ces petits studios peuvent être configurés à l’infini avec un maximum d’option : cuisine, équipement électroménager…

ParMelinda Jousson

Les avantages de la location meublée

Le projet de mettre un bien immobilier en location nécessite une importante réflexion. En effet, il est important de prendre en considération toutes les possibilités et les éventualités pour garantir la réussite de son projet. La location meublée semble d’ailleurs être un investissement intéressant, mais quels sont exactement les avantages de cette pratique ?

Des avantages financiers considérables

Le principal avantage de louer en meublé est qu’il est possible de louer plus cher son bien. En effet, les propriétaires des biens meublés peuvent fixer leur tarif avec un taux de plus de 10 à 30 % de la location d’un bien vide de même type et de même surface. Ce qui est donc plus intéressant si vous voulez maximiser votre profit brut. Outre un loyer plus élevé, le propriétaire peur également demander un dépôt de garantie de 2 mois pour la location quand il est de 1 mois pour les locations vides. Enfin, vous pouvez récupérer les charges mensuelles de votre investissement locatif en mettant en place un forfait de charges dont le tarif est à réviser tous les ans. Il est toutefois important de ne pas disproportionner la valeur de ce forfait. Le forfait doit s’accorder aux charges que le locataire devra s’acquitter. Vous pouvez prendre comme référence la valeur des charges de vos anciens locataires.

Des avantages fiscaux intéressants

La location de bien immobilier meublé est considérée comme une activité commerciale. Elle est donc assujettie selon le régime des bénéfices industriels commerciaux ou BIC. Avec ce régime, non seulement vous allez réduire vos impôts, mais vous avez la possibilité d’amortir les immeubles ainsi que le mobilier. En fonction des revenus générés par le bien, le propriétaire bénéficie de remise dans leurs taxes. Ainsi :

  • Si le revenu annuel généré par la location meublée de votre bien immobilier en tant que résidence principale ne dépasse pas les 70 000 € HT, vous pouvez choisir le régime micro-BIC qui vous permettra de bénéficier d’un abattement forfaitaire de 50% de votre impôt.
  • Si le locataire du bien occupe le bien le 1er janvier de l’année de l’imposition et qu’il l’occupe toute l’année, la taxe d’habitation est à sa charge.

Un procédé plus sécurisé

Avec la location de bien immobilier meublé, les locataires sont souvent des étudiants ou des jeunes actifs en mouvement. Ce qui est un avantage majeur, car avec ce type de locataire, la durée maximale d’un contrat de bail est de 9 mois. Les propriétaires sont ainsi à l’abri des problèmes de loyers impayés, car avec la durée écourtée. De plus, même si le risque de loyer impayé est limité en cas de problème, le loyer impayé ne sera pas très conséquent par rapport à une location de longue durée.

ParMelinda Jousson

Comment gérer le déménagement d’une location ?

Choisir le bien locatif idéal n’est pas une mince affaire. Il ne s’agit pas simplement d’accepter le premier appartement vacant près de votre lieu de travail ou de choisir cette maison uniquement parce qu’elle possède une belle piscine. Il y a beaucoup de choses que vous, en tant que locataire potentiel, devriez prendre en compte avant de vous déménager.

Trouver une maison à louer qui répond à vos besoins avant de déménager

Le déménagement peut générer beaucoup de stress surtout si c’est la première fois que vous déménagez. Déjà le cout de déménagement peut être très élevé si vous avez beaucoup de mal à planifier votre projet de déménagement. Pour ne pas dépasser le budget que vous avez fixé en avance pour votre déménagement, vous pouvez demander un devis pour votre déménagement pas cher qui vous permet de comparer facilement les tarifs proposés par les professionnels de déménagement. Pour ne pas alourdir votre charge, il est aussi important de trouver les loyers moins chers avant de déménager.

Choisir le loyer moins cher

Pour éviter de tomber dans les maisons à louer avec des prix de location exorbitants, recherchez les loyers typiques en comparant les montants mensuels actuellement demandés pour des propriétés similaires dans la région. Vous devriez pouvoir le faire assez facilement via Internet. Cela devrait alors vous donner une bonne idée des prix moyens et vous aider à établir un budget. Lorsque vous vous renseignez sur une propriété, découvrez aussi certains éléments qui influent le prix du loyer tel que la taxe d’habitation, les dépenses liées à l’entretien et à la réparation.

Bien comprendre le contenu du contrat de bail de location avant le déménagement

Avant de déménager, il est important de revoir votre contrat de bail avec le propriétaire. Un bail de location est un contrat en vertu duquel une partie, le bailleur (propriétaire de l’actif), donne à une autre partie (le locataire) le droit exclusif d’utiliser l’actif généralement pendant une durée déterminée en échange du paiement d’un loyer.

Avant de jouir de l’appartement, vous devriez bien connaitre le contenu du bail et cela bien avant votre déménagement, car une fois le bail signé, vous devrez respecter vos obligations stipulées dans le bail surtout la section « résiliation du contrat de bail ». Voici les principales caractéristiques ou éléments du contrat de bail que les locataires doivent connaitre avant de déménager dans la nouvelle propriété :

  • Les parties contractantes : Il y a essentiellement deux parties à un contrat de location, à savoir le propriétaire et l’utilisateur.
  • Actifs : Les actifs, les biens à louer font l’objet du contrat de location.
  • Période de location : La période de location de base pendant laquelle le bail est non résiliable.
  • Paiements de location : Le locataire paie au bailleur pour la transaction de location est la location de location.
  • Les responsabilités envers les charges : Provision pour le paiement des frais d’entretien et de réparation, taxes, assurances et autres dépenses afférentes à l’actif loué.
  • Durée du bail : La durée du bail est la période pendant laquelle le contrat de location reste en vigueur.
  • Résiliation : À la fin de la période, le contrat peut être résilié.
  • Renouveler ou acheter : Une option pour renouveler le bail ou pour acheter les actifs à la fin de la période de base.
ParMelinda Jousson

Les meilleures SCPI européennes qui vous tendent les bras

Si vous cherchez à investir vos économies, sachez que vous pouvez opter pour cette solution puisqu’elle est particulièrement intéressante. Vous limitez les risques tout en profitant d’un taux de rentabilité assez important. Ce sont les points forts de cette SCPI européenne qui vous propose un investissement de qualité. Ce dernier s’adresse à tous les profils : débutants et experts. 

Certaines SCPI sont largement connues

Avec un investissement locatif traditionnel, vous avez le risque que ce dernier ne porte pas ses fruits à cause du logement, de l’emplacement, de l’offre et la demande. Par contre, avec une SCPI, vous supprimez clairement tous les risques afin de conserver tous les points forts et un taux aux alentours de 4 %. Toutefois, certaines SCPI sont plus intéressantes que d’autres, vous pourrez alors découvrir Corum XL, Perval Santé ou encore Eurovalys et même Eurion. Ce sont les sociétés Corum AM, Euryale AM, Advenis REIM qui sont à l’origine de ces solutions d’investissement de grande qualité. 

Quelques informations sur la SCPI Corum XL

Il s’agit de la première SCPI européenne, qui est prisée, et il faut savoir que sa carte d’identité est vraiment très sympathique. Il serait donc dommage de passer à côté de cet investissement dont le prix de la part est de 189 euros. Vous aurez une commission pour la souscription de 12 % à prendre en compte et vous pouvez acheter une part au minimum. Si vous êtes un débutant qui se lance dans ce domaine, vous pourriez être rapidement comblé. Le délai de jouissance est rapide puisqu’il faut compter le premier jour dès le sixième mois. En termes de rendement, il devrait aussi vous plaire, il était de 5.66 % pour l’année 2020. Avec une capitalisation à plus de 900 millions d’euros, cette SCPI européenne a la cote et elle est présente dans 12 pays. Si vous cherchez à investir, elle devrait vous satisfaire. 

ParMelinda Jousson

Rénover sa maison avec un petit budget

Rénover sa maison peut être un projet très excitant, mais aussi très coûteux. Mais avec un budget limité, vous vous demandez ce que vous pouvez faire ? Sachez qu’il existe des moyens que vous pouvez utiliser pour rénover votre maison avec un petit budget. Il suffit de trouver les bons tuyaux.

Effectuer soi-même les travaux

Si vous voulez rénover votre maison sans dépenser une grosse fortune, il est recommandé d’effectuer vous-même les travaux. En effet, dans les travaux de rénovation, les coûts des mains-d’œuvre des professionnels sont souvent assez chers. Si vous voulez donc économiser au maximum, c’est la solution idéale.  Ces travaux de rénovation sont donc l’occasion pour vous d’utiliser vos talents de bricoleurs. Bien sûr, il est important de bien réfléchir et de n’entamer les travaux que vous pouvez exécuter. Ainsi, pour préserver votre budget de rénovation, vous pouvez :

  • Peindre vous-même les murs de votre maison
  • Changer vos portes
  • Nettoyer vous-même  les conduits de ventilation de votre maison

Il existe de nombreux travaux que vous pourrez exécuter sans avoir à faire appel à un professionnel et ainsi limiter vos dépenses. Vous pouvez d’ailleurs trouver sur internet des tutoriels qui pourront vous aider dans la réalisation de certains travaux.

Profitez des soldes

Pour rénover votre maison avec un petit budget, vous pouvez également profiter des soldes pour acheter les matériaux dont vous avez besoin. En effet, les matériaux constituent d’énormes dépenses dans des travaux de rénovation. Pour réduire leurs coûts, nous vous conseillons donc  de profiter des soldes et différentes promotions pour faire l’achat des matériaux dont vous avez besoin. Vous pouvez d’ailleurs comparer les prix proposés pour obtenir les offres les plus intéressantes. Avec les arrivages et les prix de gros, vous êtes assuré de faire de bonnes affaires. Bien sûr, il est conseillé de toujours primer sur la qualité au prix pour garantir la qualité de votre travail ainsi que la durabilité de vos travaux.

Ne pas tout remplacer

Si vous voulez réussir vos travaux de rénovation tout en respectant votre budget, nous vous conseillons de ne pas tout jeter et tout remplacer. En effet, dans la mesure du possible, les experts recommandent de restaurer les éléments abîmés pour faire des économies tout en gardant le charme de votre maison. C’est d’ailleurs l’occasion pour vous de faire travailler votre imagination pour personnaliser certains éléments et les adapter à vos besoins. Pour rénover, vous n’avez pas toujours besoin de tout remplacer, un peu d’imagination et le tour est joué. Ne remplacez donc que les éléments les plus abîmés et irrécupérables et gardez ceux qui sont encore utilisables. Vous verrez que plus vos travaux de rénovation avancent plus votre budget sera au beau fixe.

ParMelinda Jousson

Conseils et astuces pour bien vendre votre bien immobilier

Pour votre nouveau projet, vous avez décidé de mettre en ventre votre bien immobilier. Or la vente d’un bien immobilier n’est pas un fleuve tranquille qu’il est nécessaire de bien organiser son projet. Nous avons d’ailleurs trouvé pour vous des conseils et des astuces que vous pouvez appliquer pour la réussite de la vente de votre bien immobilier.

Effectuez les diagnostics immobiliers obligatoires

Avant de mettre votre bien immobilier sur le marché, il est nécessaire de compléter les diagnostics obligatoires à la vente d’un bien immobilier. Ces diagnostics sont effectués par des professionnels et dont les résultats doivent être communiqués aux futurs acquéreurs pour leur permettre de connaître les éventuels défauts du bien. Ainsi, pour pouvoir vendre votre bien immobilier vous devez avoir avec vous :

  • Le diagnostic de performance énergétique de votre bien immobilier pour déterminer l’étiquette énergétique de votre bien.
  • Le diagnostic de l’installation électrique et gaz de votre bien immobilier si celle-ci est âgée de plus de 15 ans.
  • Le diagnostic des risques naturels et technologiques de votre bien immobilier si le bien est localisé dans une zone recouverte par un plan de risques naturels et technologiques.
  • Le diagnostic amiante pour les biens immobiliers construits après le 1er juillet 1997 et le plomb pour les biens immobiliers construits avant le 1er janvier 1949.

Il est important de bien vérifier que vos diagnostics sont toujours valables au cours de la vente, car la durée de ces diagnostics n’est pas la même.

Bien présenter votre bien immobilier pour les visites

Si vous voulez vendre le plus vite possible votre bien immobilier, il est conseillé de bien le préparer pour les visites. En effet, les visites sont des moments cruciaux de la vente d’un bien immobilier. Un bien immobilier bien agencé et bien présenté a plus de chance de se faire vendre qu’un bien quelconque et ce qu’importent ses potentialités. Préparer la présentation de votre bien à vendre vous permettra de mettre en avant ses atouts et donc de permettre aux acheteurs potentiels de mieux se projeter dans votre bien immobilier.

Faites appel à des experts pour mieux évaluer votre bien immobilier

Enfin, pour être sûr de vendre votre bien au juste prix, il est préférable de consulter des experts dans le domaine. Il sera plus apte à évaluer le bien à vendre et donc de vous permettre de le vendre au meilleur prix. Ces experts ont d’ailleurs une connaissance bien approfondie du marché immobilier pour bien estimer la valeur de votre bien immobilier. Et quand un bien immobilier est bien estimé, il a plus de chance de se faire vendre rapidement et d’éviter que la vente traîne. Ce qui pourrait vous obliger à vendre à perte votre bien.

ParMelinda Jousson

La perquisition de bien immobilier, une situation commune en cas de crise

Parfois suivant la situation économique, politique ou le sociale, l’État peut être sujette à réquisitionner les biens immobiliers des particuliers afin de les utiliser pour un usage public. Dans cette optique et selon certains critères, l’État est en droit de pratiquer ce qu’on appelle un droit à la nécessité public.

L’impuissance publique, le maitre mot qui conduit aux perquisitions

Selon certaines situations, l’État peut déclarer un état d’urgence. Ceci peut être fait en cas de guerre, de pandémie ou de crise sociale grave et dont la gestion n’est plus contenue par l’administration publique. Dans ce cas de figure, l’administration publique pratique à la perquisition de service ou dans certains cas de bien immobilier. D’une manière générale, la perquisition est un système d’aide que l’administration met en place afin de pallier une situation qu’elle ne peut contenir et gérer uniquement par ses propres ressources. Donc c’est une mesure exceptionnelle pour situation exceptionnelle et ne peut être activé qu’en dernier recours afin de gérer une situation, une situation à laquelle la fonction publique ne possède aucune autre solution. Dans la pratique, une perquisition ne concerne que l’utilisation d’une partie des ressources en question, plus une utilisation partielle dans la mesure où ce dernier n’empiète pas sur la liberté des tiers utilisateurs.

Procédure de perquisition : mode de fonctionnement

En cas d’urgence, une perquisition de bien immobilier peut avoir lieu comme une pénurie de logements, ou encore le manque d’installation sanitaire pour faire face à une pandémie ou une guerre. Il faut savoir qu’une perquisition immobilière requiert de nombreux critères, l’État ne peut perquisitionner un bien selon son bon vouloir.

  • Premièrement, la totalité ou la grande partie du bien est non utilisé depuis un long laps de temps,
  • La perquisition ne change en rien les droits de propriété du bien, et suite à son utilisation, l’administration civile verse un loyer,
  • Une perquisition est une utilisation temporaire du bien, et donc limitée dans le temps.
  • Enfin, la perquisition doit être faite en accord avec le propriétaire : ceci afin de déterminer les modalités de la perquisition (durée, loyer…).

Le droit des propriétaires face aux perquisitions

Selon une situation d’urgence qui survient : pénurie de logements, crise sanitaire, l’État put être encline à pratiquer une perquisition des bâtiments vacants afin de les utiliser pour le bien public. Dans ce cas, les propriétaires possèdent certains droits. Premièrement durant la période de perquisition, le propriétaire perçoit un loyer qui est déterminé par une procédure judiciaire lors de la mise en place de la perquisition. Ensuite, le propriétaire garde la propriété de son bien, la perquisition ne signifie pas une expropriée. Enfin, une perquisition n’est de l’ordre que quelques années, mais dans la mesure où l’administration y a investi en rénovation, cette durée peut être négociée durant une procédure judiciaire.

ParMelinda Jousson

Les sous et dessous d’un prêt immobilier réussi

Un achat immobilier est une aventure en soi, c’est un objectif de vie qui avec de la violenté peut se concrétiser assez top. Le moyen le plus rapide d’accéder à cet objectif est de contracter un prêt immobilier. Selon la façon dont on s’y prend, il existe diverses manières : banque, emprunteur, famille. Le plus utilisé est la banque, avec un temps de remboursement allant jusqu’à 20 ans. Alors pour un avenir serein sans dette, il faut s’organiser.

Faire son prêt durant l’âge le plus productif

Pour pouvoir constituer un dossier solide pour un emprunt, il est conseillé de le faire en étant jeune ; garantissant ainsi la solvabilité de l’emprunt durant la période active. Ceci présente également l’avantage d’être actif professionnel à la fin de son remboursement, ainsi on peut s’afférer a d’autre projet. Selon la loi, l’âge minimum de la majoration est de 18 ans. À cet âge, on a légalement le droit de tout faire, et même s’endetter pour les 20 prochaines années de sa vie. Pourtant à cet âge, on n’a pas encore acquis la maturité professionnelle nécessaire pour avoir un emploi stable, alors il est difficile de contracter une telle somme à cet âge. Ainsi, la tranche d’âge idéal pour un prêt immobilier se situe entre 25 à 35 ans. Dans cette période, on a acquis l’expérience professionnelle suffisante pour garantir une stabilité financière. Mais également, il garantit une suite d’activité professionnelle et une évolution de carrière.

Comparer les offres et rester à l’affut des promotions

La différence entre les diverses offres de prêt immobilier résident dans le taux de remboursement associer. Le taux représente le montant surplombant la somme initiale que l’emprunteur doit acquitter. Dans le monde de la finance, il existe deux types de taux auquel on peut adhérer.

  • Taux fixe : comme son nom l’indique, c’est un taux invariable qui s’appliquera durant toute la durée du prêt. Il présente l’avantage de proposer des mensualités fixes, mais en contrepartie, il peut être handicapant dans la mesure où le taux du marché diminue.
  • Taux variable : ce dernier suit la tendance du marché et varie selon les taux en vigueur proposés par la banque. Ainsi, si le marché connait une baisse, il baisse avec elle, mais également suit le sens inverse. L’avantage est de bénéficier de taux plus faible dans la période de baisse du marché, mais le revers s’applique quand le marché s’envole.

Faire une simulation des mensualités sur les finances

Une fois avec un revenu stable, le taux d’endettement choisi, il est primordial de pratiquer une simulation de vie avec l’amputation du remboursement. Plus simplement, on essaye de vivre pendant un certain temps avec les ressources financières amputées de la valeur du remboursement. Si au terme de la simulation, le projet n’est pas viable, on réajuste les paramètres du prêt : taux, somme demandé, délai de remboursement.