Les frais annexes d’un achat immobilier

ParMelinda Jousson

Les frais annexes d’un achat immobilier

Vous souhaitez acheter un bien immobilier ? Pour que votre projet soit une totale réussite et loin des mauvaises surprises, il faut prendre en compte tous les détails nécessaires surtout le financement. En clair, il est indispensable de prévoir tous les coûts supplémentaires liés à l’achat du bien et aussi après son acquisition. Ces frais annexes seront ajoutés à la facture finale et devront être prévus dans votre budget.   

Les frais de notaire

Avant d’acquérir un bien immobilier, vous ne pouvez pas se passer d’un acte de vente. Pour que ce dernier ait une valeur juridique, vous devez recourir à un notaire pour l’authentifier. Selon le décret qui réglemente la profession des officiers ministériels, les frais de notaire varient selon la nature du bien à acheter : pour les logements anciens, il est d’environ 7 à 8% du prix de vente, pour l’immobilier neuf de 2 à 3%. Il est bien de savoir que ce frais comprend la rémunération du notaire, les dépenses avancées par le notaire pour obtenir les documents, et les droits de mutation dont le montant change en fonction de la nature de l’acte et le bien. Et si vous avez besoin de faire appel à une agence immobilière, il est aussi important de savoir son tarif.  

Les frais liés au crédit immobilier

L’achat d’un bien immobilier est un grand projet dans la vie. Dans la plupart des transactions immobilières, les acheteurs font recours à un prêt immobilier. Pour cela, vous devez savoir les frais relatifs au crédit immobilier. Sachez que cette démarche vous oblige à rembourser le montant demandé, les intérêts d’emprunt, l’assurance et la garantie de crédit. Vous devez aussi payer les frais de votre dossier bancaire. Tous ceux-ci sont importants à la banque pour reprendre son argent si vous êtes dans l’incapacité de rembourser. En ce qui concerne l’assurance de crédit, vous pouvez négocier son montant, ses conditions et il est possible de la résilier. Et pour les frais de garantie, ils peuvent aller jusqu’à 1% du capital emprunté. Donc, il est essentiel d’étudier votre apport personnel afin d’éviter le surendettement.

Les dépenses obligatoires après l’achat

Une fois que le bien est en votre possession, cela implique le paiement de quelques frais et charges comme :

  • Le frais de déménagement et aussi de rachat de meuble
  • Les dépenses d’aménagement pour que le lieu soit en votre goût
  • Les impôts et les taxes par exemple : la taxe d’habitation, la taxe d’enlèvement des ordures, et la taxe foncière dont les montants varient en fonction de la localisation et la taille du bien.  
  • Le frais d’assurance : il n’est pas obligatoire pour les propriétaires, mais il vous permet de couvrir votre responsabilité en cas de sinistre comme l’incendie.
  •  En cas de copropriété, il est aussi important de prévoir les charges de copropriété qui sont indiquées dans le règlement.

À propos de l’auteur

Melinda Jousson author

Laisser un commentaire